After work, concerts, bières locales et food trucks ! Soirée de soutien à l’association Enorev

#_LOCATIONMAP

Date/heure
Date(s) - vendredi 08 novembre
17 : 30

Catégories


After work, concerts, bières locales et food trucks !

Soirée organisée par et en soutien à l’association Enorev qui oeuvre pour l’autonomie des enfants atteints de paralysie cérébrale. https://enorev.fr

17:00 à 20:30 : AFTER WORK !
Un super groupe de musiciens qui jouera à l’extérieur ou dans l’entrée selon la météo : le Collectif acoustik
L’idée est simple: se retrouver entre potes, issus de plusieurs formations dans des styles complètement différents, et jouer ensemble, voir même, d’intégrer les gens du public pour des reprises en version acoustique bien entendu!
http://collectifacoustik.com/

20:30 : CONCERTS !

* Elephant Memories *

Sony, la machine, fait partie du groupe comme tous les autres membres pour nous brasser une musique Rock Electro aux parfums des grands voyages. De Londres à Longwy, on se laisse porté par la voix de la chanteuse et les riffs hypnotiques. Tantôt énervé tantôt reposé, le voyage musical se poursuit, chaloupé par la basse, secoué par la guitare, sous la direction du skipper/batteur. Cap à l’ouest.
http://www.elephantmemoriesmusic.com/fr/

* Surfing Mad Tortillas *

Le groupe s’est formé début 2013 sous l’initiative d’Olivier Louisnard (batteur) et Pierre-Yves Perrin (guitariste) suite à la dissolution du groupe de rock BotoStrato dans lequel ils sévissaient. Nouveau groupe, nouveau style : ce sera “surf garage”, dixit Olivier Louisnard, ayatollah de ce style musical. Pour compléter la formation, ils font appel à l’ancien chanteur bassiste de BotoStrato et des Devo Boyz (Richard Stchépounoff) ainsi qu’à Jean-François Veron (guitariste ex Slurp, Secours ultime etc …). Quelques reprises classiques (comme Wipeout de The Surfaris, Sortie de garage de La souris déglinguée) et tout de suite des compositions (The Big Wave, The no name surfer, …) dans un style qui ne dépareillerai pas avec la musique du film de Tarentino “Pulp fiction”.
Un soir d’automne 2014, après une intense répétition, ils trouvent le nom du groupe lors d’un brain storming arrosé dans un rade peu fréquentable : ce sera “The Surfing Mad Tortillas”.
Adeptes de la musique live et se détournant volontairement de la mafia promotionnelle Facebook etc …, ils ne se produisent que lors de concerts privés pour des amis ou pour de bonnes causes.
Mais pour 2019, ils décident de propager leur musique un peu plus largement, toujours au travers du live et dans de petits caf’conc ou des salles à taille humaine. Ils réfléchissent même à produire un LP (parution programmée si possible premier semestre 2020).

* Spinning Dust *

Ils ont de l’énergie à revendre et quand ils sont sur scène c’est plutôt… Explosif ! Les 5 de Spinning Dust sont tombés tout petits dans la marmite de la musique mais ils viennent d’univers très différents. C’est ce qui rend leur rock épicé si croquant. Dans ce groupe toulousain né il y a 5 ans, on met tout en commun : les idées, les mélodies, les accords, les influences. On agite, on mélange, on rigole, on pimente. Et au final, ça donne une recette très personnelle du rock’n roll. A découvrir sur un premier EP : Skeptik.
Membres du groupe :
– Jordi Montané: Chant
Parle un peu cru, un peu vite, un peu fort. Une franchise et un style qu’on retrouve dans ses textes, balancés avec énergie. Adore bouger son corps et ses cheveux sur scène.
– Gilles Studer : Guitare
Venu tout droit de l’univers du métal, n’a pas vraiment réussi à convertir les autres membres du groupe au hard-rock. refuse de jouer des morceaux trop calmes, faut pas déconner, quand même.
– Sylvain Lamotte : Guitare
D’abord bassiste, est parti en Angleterre pour devenir une rock-star, marre du fish and chips, envie de retrouver l’esprit garage de Spinning Dust, revenu faire joujou avec ses copains et ses guitares. Aime bien casser des cordes en début de concert.
– Edoardo di Maro : Basse
Joue de la basse avec l’accent italien, adore le jazz, met un peu plus de notes que les autres dans ses lignes…
– Olivier Denoun : Batterie
Recalé à une audition parce qu’il jouait » trop fort « , ne sait pas faire de la pop avec des balais. De là à dire que c’est justement pour ça qu’il a été choisi par les autres membres de Spinning Dust
http://spinningdust.free.fr

PAF:
– Gratuit pour les moins de 13 ans
– 5€ pour les étudiants
– 8€ en prévente
– 10€ sur place

Adresse:
L’Usine à Musique
Urban Village
2, rue de l’égalité
31200- TLSE
05.82.95.58.14

Accès:
BUS : Linéo 1 : arrêt Salvador Dali
VOITURE : Sortie 1 Sept Deniers (parking 400 places)